Royer-pièces de clavecin-Rousset

Royer – Pièces de clavecin

Partager
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Joseph Nicolas Pancrace Royer (1705-1755) – Premier livre de pièces de clavecin, 1746

Pancrace royer
Pancrace Royer

Joseph Nicolas Pancrace Royer, dit plus communément Pancrace Royer, est un compositeur français d’origine bourguignonne né à Turin à une époque où cette ville appartenait à la maison de Savoie.

Pourquoi donc s’intéresser à un compositeur qui n’a écrit que quelques opéras et un seul livre de pièces de clavecin publié à compte d’auteur dans le cadre de ce site d’initiation à la musique classique ?

Pancrace Royer jouissait en réalité d’une grande renommée à son époque, en raison du succès de ses opéras (5 des 12 pièces pour le clavecin Clavecin, sont des adaptations de ses opéras) et des positions qu’il a occupées: «Maître de Musique des Enfans de France» directeur du «Concert spirituel» etc… Il a été beaucoup dénigré en tant que compositeur car on lui a reproché de ne pas apporter d’innovations, comme si après Couperin et Rameau le clavecin français était entré dans une sorte de décadence signant la fin du baroque.

Si l’on oublie ces points de vue normatifs et que l’on aborde cette musique avec naïveté, on ne peut pas ne pas succomber à son charme. Royer reprend avec bonheur la tradition de portraitiste de ses prédécesseur et sait varier les plaisirs.

On peut tout d’abord noter l’emploi fréquent du rondeau, forme très prisée par les français, qui procure à l’auditeur la sensation plaisante de retrouver le refrain qu’il avait découvert au début de la pièce. L’écriture peut être mélodique comme par exemple dans le rondeau tiré de son opéra la Zaïde, jouée ici par Alberto Busettini:

ou dans l’Aimable , avec ses délicates alternance de majeur et de mineur que l’on peut entendre dans une interprétation proposée par José Carlos Araújo:

Mais pardois l’écriture est carrément rhapsodique et préfigure le Sturm und Drang, comme dans ce démoniaque Vertigo joué de manière débridée par Christopher D.Lewis:

A la recherche de la meilleure version

Ce recueil avait été enregistré une première fois par William Christie et la version de référence était jusqu’à peu celle de Christophe Rousset enregistrée en 1993 pour L’oiseau Lyre.

Version choisie

Royer-pièces de clavecin (Rousset) [Naïve]

Album: Pancrace Royer – Pièces pour le clavecin | Interprètes: Christophe Rousset | Editeur: Ambroisie/Naïve
Voir sur Amazon.fr


Ce nouvel enregistrement de Christophe Rousset réalisé sur un beau clavecin de 1784 est un régal. Sa manière de jouer avec le temps, d’accélérer et de ralentir, d’insérer de micro silences sans jamais perdre le flux de la musique est admirable.

Cet enregistrement est recensé dans la petite discothèque classique (2)


Partager
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code