Archives par mot-clé : clarinette

Mozart – Quintette K 407, Trio K. 498, Quatuor K. 370, Adagio et rondo K.617 – The Nash Ensemble

mozart_triodesquilles_nashensembleUn très beau programme concocté par le Nash Ensemble en 1990, pour découvrir la musique de chambre avec instruments à vent de Mozart. Ces œuvres choisies, dédiées à des instrumentistes estimés de Mozart, sont inspirées et accessibles et permettront aux futurs mélomanes de se familiariser avec les sonorités de divers instruments à vent : flûte, hautbois, clarinette et cor.

Continuer la lecture de Mozart – Quintette K 407, Trio K. 498, Quatuor K. 370, Adagio et rondo K.617 – The Nash Ensemble

Weber – Concertos pour clarinette

Karl Maria von Weber(1786-1826) – Concertos pour clarinette et orchestre n° 1 en fa mineur op.73 et n°2 en mib majeur op.74

Carl Maria Friedrich Ernst von Weber en 1821
Carl Maria Friedrich Ernst von Weber en 1821

Les  concertos pour clarinette de Weber sont nés tous les deux en 1811. Destinés au clarinettiste Bärman, ils sont particulièrement virtuoses et mettent bien en valeur l’étendue du registre de l’instrument.
Avertissement: nous n’hésiterons pas, dans cette chronique, à user de formules vieillies et péremptoires.

Le premier mouvement du Concerto n°1 en fa mineur commence de manière particulièrement dramatique, mais Weber garde une certaine distance amusée qui fait songer à une ouverture d’opéra. Weber veut séduire, divertir, et non édifier. L’écriture orchestrale est assez compacte, le compositeur n’hésite pas à recourir aux trémolos ; les bois viennent souligner en accord la mélodie du soliste, mais on ne peut pas parler de véritable dialogue. La reine du bal est la clarinette. C’est elle qui, même dans les passages non virtuoses, a la plus grande liberté rythmique.

À titre d’illustration, Le premier mouvement interprété par le jeune clarinettiste coréen Han Kim:

Continuer la lecture de Weber – Concertos pour clarinette