Les compilations de Noël

Partager
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail

© luanateutzi - Fotolia.com
© luanateutzi – Fotolia.com

Les compilations de Noël, offrent en un seul album/cd des extraits d’œuvres de compositeurs classiques (comme l’oratorio de Noël de Bach, par exemple), de cantiques, de carols, de weinachtslieder etc…

Ces compilations manquent souvent d’homogénéité, car elles sont réalisées en amalgamant des enregistrements réalisés par des chefs et des ensembles différents. D’autre part les différents morceaux ne sont pas toujours réunis selon une logique satisfaisante.

Cependant, pour démarrer sans se ruiner une collection d’albums de Noël, elles constituent un excellent point de départ et permettent de découvrir quelques chefs d’œuvres classiques.

Les plus grands classiques de Noël

Les plus grands classiques de Noël
Les plus grands classiques de Noël – WEA

Disque proposé à seulement 6 euros et des poussière. Contient un mélange d’œuvres classiques et pas mal de cantiques qui manquent aux compilations suivantes (Les anges dans nos campagnes, il est né le divin enfant)
Amazon.fr | Amazon.ca

Les+: la présence des cantiques précité. Pas cher du tout. Album tout en 1.

Les –: Minuit chrétien en anglais dans un arrangement assez vilain, par contre bel arrangement de The first nywell. We wish you a merry christmas un peu décalé. On aurait pu remplacer l’ouverture de Casse noisette par le concerto pour la nuit de Noël de Corelli. Manquent les compositeurs français du Grand Siècle.

Bilan: Note 4/5 – Versions pas toujours enthousiasmantes, mais bon rapport qualité prix avec les indispensables cantiques de Noël dans des versions passables. Si l’on dispose d’ un budget réduit, on peut se contenter de ce disque pour commencer. Ensuite on pourra se procurer la Messe de Minuit.

The Classic Christmas Album

The Classic Christmas Album - Deutsche Grammophon
The Classic Christmas Album – Deutsche Grammophon

The Classic Christmas Album édité par Deutsche Grammophon.

Les+: cd tout en un, mais est-ce une qualité à ce niveau d’hétérogénéité ? Morceaux intéressants comme Navidad Nuestra d’ Ariel Ramirez, qui accentue encore un peu le côté pot-pourri de ce genre de compilation . Stille Nacht et O Tannenbaum sont joliment harmonisés.

Les -: aucune homogénéité sonore car DG a pioché dans ses fonds de tiroir en mélangeant différents chefs et orchestres, comme dans toutes ces compilations. Minuit chrétien d’ Antoine Adam est chanté/hurlé en anglais et français par un Pavarotti au fort accent italien: c’est fort laid surtout en anglais et gâche le reste. L’Ave Maria de Gounod chanté par Cheryl Studer n’est pas des plus suaves non plus. Il y a des morceaux qui n’ont rien à faire dans un album de Noël comme le Pie Jesu du Requiem de Fauré ou la méditation de Thaïs. Le Christmas Carols, Op.8 de Peter Cornelius et le Geistliches Wiegenlied, op. 91 n° 2 de Brahms sont intéressants mais trop intimistes et «chambristes» pour s’insérer dans cette compilation. La version Karajanesque du concerto pour la Nuit de Noël de Corelli n’est pas la plus appropriée. Pas assez d’oeuvres françaises.

Bilan: Note: 2/5 – Plutôt à éviter sauf si l’on n’a pas mieux sous la main, ou bien acheter à l’unité certains morceaux.

 

Ave Maria, a sacred Christmas

Ave maria - A sacred Christmas
Ave maria – A sacred Christmas – Decca

Ave Maria a Sacred Christmas, ne contient que des extraits d’œuvres classiques à l’exception d’une adaptation de Greensleeves, air traditionnel anglais, pour Noël.
Amazon.fr | Amazon.ca

Les+: conception du programme intéressante: les œuvres consacrées à Noël alternent avec d’autre purement laudatives. L’Ave Maria et le Magnificat s’inscrivent dans la période de l’Avent. L’oratorio de Noël de Bach et le beau largo du concerto pour la nuit de Noël de Corelli sont présents. Présence également du très beau Laudate dominum de Mozart qui même s’il n’est pas spécifique à la période de Noël mérite d’être découvert.

Les –: trop d’orchestres différents nuisent à l’homogénéité de l’ensemble. Greensleeves arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Le mélange d’œuvres baroques, classiques et modernes ne fonctionne pas très bien. Les œuvres baroques interprétées par des orchestres modernes déçoivent un peu. Pas assez d’œuvres françaises, Minuit Chrétien, une fois de plus, en anglais. Où est la messe de Charpentier ?

Bilan: Note: 3/5 – Programme de Noël de Corelli à Frank, manque un peu d’homogénéité pour que la magie prenne complètement, mais contient des perles à découvrir.

 

Silent Night, A Christmas Concert

Silent Night - A Christmas concert

Silent Night – A Christmas Concert édité par Deutsche Grammophon regroupe des pièces essentiellement baroques extraites d’œuvres de compositeurs germaniques et italiens, pour offrir un programme cohérent et intéressant.

Les+: programme assez homogène malgré les différents orchestres qui se succèdent. Œuvres peu entendues dans les autres compilations de Noël, ou compositeurs « mineurs » et œuvres anonymes à découvrir. Les grands classiques de Bach et Corelli ne font pas défaut.

Les-: orchestres modernes parfois inadaptés, car les enregistrements sont assez anciens, mais souvent à effectif réduit. Pas de compositeurs français mais ce n’est pas forcément un problème étant donné la cohérence du programme.

Bilan: Note: 3,5/5 – Peut-être pas le programme idéal pour la Nuit de Noël, même si l’indispensable « Stille Nacht » est présent dans ce programme classique, faisant exception à la règle. En complément, un disque intéressant à écouter dans la journée de Noël ou pendant que l’on prépare le sapin, si l’on est d’humeur classique et si l’on a envie d’écouter une compilation un peu homogène.

The Christmas Spirit

The Christmas spirit
The Christmas spirit – Decca

Encore une compilation de Noël de chez Decca, dominée cette fois-ci par les carols au détriment des morceaux classiques (un peu l’inverse de la compilation Ave Maria a sacred Christmas)
Amazon.fr | Amazon.ca

Les +: Plus de deux heures de musique. Beaucoup de carols, ce qui peut être avantageux si l’on aime ce genre d’ambiance anglo-saxonne.

Les – : Le niveau sonore n’est pas bien égalisé entre les différentes pistes. Les chœurs, britanniques, sont impeccables mais un peu guindés. Quelques ratages: Pavarotti nous fait encore mal aux tympan dans le Panis Angelicus, Mary’s Boy Child par Kiri te Kanawa (plutôt bienvenue dans d’autres pièces de ce disque) sonne étrangement kitsch; Renata Tebaldi pas très en forme. Les extraits du Messie de Händel proviennent d’une version assez ancienne et terne. De manière générale les morceaux classiques ne sont pas proposés dans des versions très intéressantes, mis à part les deux Ave Maria chantés avec douceur par Leontyne Price. Pas de pièces en français mais ce n’est pas plus mal finalement, cela détonerait dans cette avalanche de carols

Bilan: Note: 3/5 – Pas enthousiasmant, mais un bon choix si l’on n’a qu’un disque à acheter, et que l’on privilégie les carols ainsi que la quantité sur la qualité.

Revenir au sommaire

Hit Box – Noël

Hit Box – Noël – DG

Avec un titre pareil, on pourrait craindre le pire, et pourtant il s’agit plutôt d’une bonne surprise. Il s’agit d’une compilation réalisée par Deutsche Grammophon, qui comporte essentiellement des œuvres classiques, du baroque au XXe siècle, proposées souvent dans de très bonnes versions récentes, notamment par les baroqueux Paul Mc Creesh et John Eliott Gardiner. Pas mal de vieilleries cela dit. Pour ne pas frustrer l’auditeur, DG nous offre en prime quelques carols et Weinnachtslieder

Les +: 3 CDs! Beaucoup de très bonnes versions, les extraits proposés peuvent donner envie d’acheter les versions intégrales. Quelques pièces intéressantes que l’on ne trouve pas sur les autres compilations: We Three Kings of Orient are de J. Hopkins, Mariae Wiegenlied , de Reger chanté en suédois avec délicatesse par Anne-Sophie von Otter , Alma Redemptoris Mater de Palestrina, O Magnum Mysterium de Gabrieli, Perelozheniya iz obikhoda de Liadov etc…

Les -: pas du tout homogène, ce qui est le revers de la médaille. Le petit Papa Noël chanté avec enthousiasme, sirop et un talent certain par Roberto Alagna ,en tête de disque, détonne un peu, tout comme White Christmas chanté avec une voix d’opéra, mais on peut aimer. Idem pour Navidad Nuestra de Ramirez qui devrait être écouté à part avec la Misa Criola . Une seule pièce en français, extraite de la Fuite en Égypte de Berlioz, à croire que les allemands ne nous aiment pas. Le Requiem de Fauré aurait pu être évité, mais bon…ça n’est pas bien grave. Trop cher pour une compilation (26 euros).

Bilan: Note: 4/5 – Pour une fois DG fait un effort en ne nous sert pas que des fonds de tiroir. Un bon choix si l’on privilégie les pièces classiques et si l’on n’est pas rebuté par l’aspect hétéroclite de l’ensemble et par le prix.

Les plus beaux chants de Noël

Les plus beaux chants de Noël
Les plus beaux chants de Noël – DG

C’est un condensé de la compilation précédente, elle en conserve le caractère hétéroclite mais est beaucoup moins riche et intéressante.
Amazon.fr
Bilan: Note :3∕5 – Un peu mieux que « The Classic Christmas Album » du même éditeur, cependant.

The very best of Christmas

The very best of Christmas
The very best of Christmas – Naxos

Cette compilation proposée par l’éditeur low-cost Naxos, tente de compenser la faiblesse des interprètes par une composition originale du programme. Premier CD: la nuit de Noël. Deuxième CD: l’évocation de l’hiver.

Les +: Charpentier n’est pas oublié. Belle harmonisation de Stille Nacht. De nombreuses pièces rares: Noël basque, Christmas proclamation de Taverner, A babe is born de Holst dans le premier disque.

Les –: choeurs et solistes parfois limites. Que vient faire Bach (Oratorio de Noël et Schübler Choral) dans le deuxième CD ? L’idée de ce programme en deux partie est plutôt bonne a priori mais finalement les 4 saisons de Vivaldi ne se marient pas avec celles de Haydn et encore moins avec Tchaïkovski. Dommage car l’ensemble de pièces russes proposé est intéressant, mais il devrait faire l’objet d’un album séparé.

Bilan: Note: 2,5/5 – Quelques bons points mais deuxième disque décevant et interprétations souvent faibles notamment celle du Worcester Cathedral Choir qui ouvre le disque.

 

The Classical Guide to Christmas

The Classical Guide to Christmas -Warner
The Classical Guide to Christmas -Warner

Cette fois-ci c’est Warner qui s’y colle et qui nous offre de très très bonnes versions pour cette compilation de pièce classiques et de chants de Noëls traditionnels, mais…il y a un mais.

Les +: Gardiner, Koopman, Le Giardino Harmonico, Marie-Claire Alain, William Christie etc… Warner ne se moque pas de nous et nous sert la crème de la crème. In the bleak midwinter très joli.

Les –: programme vraiment trop hétérogène et mal ficelé. Coller du Messiaen entre deux pièces de la renaissance, par exemple, ça ne passe pas. Les chants de Noël par Thomas Hampson ou Carreras, c’est un peu kitsch et pas très intéressant. De même, c’est bien aimable à Warner de nous offrir la suite de « Casse-Noisette », mais pourquoi caler Tchaikovski entre Praetorius et Berlioz ?

Bilan: Note: 3,5 – Pourquoi pas si l’on a l’âme d’un DJ et que l’on a le courage de reclasser les morceaux par style et par époque pour rendre le tout plus digeste…

The Baroque Christmas Album

The Baroque Christmas Album
The Baroque Christmas Album – Archiv

Encore une compilation signée Deutsche Grammophon, mais cette fois-ci par son label Archiv, spécialisé dans la musique ancienne et baroque.
Amazon.ca

Les +: du beau monde: Pinnock, Gardiner, Minkowski… Larges extraits de la messe de Praetorius chroniquée dans l’article sur les œuvres classiques pour Noël. Noëls sur les instruments H531 et 534 de Charpentier.

Les –: le public auquel cette compilation est destinée préférera sans doute les œuvres intégrales. « Nun komm, der Heiden Heiland » est un peu trop dramatique pour cette compilation de Noël, même si donnée dans une très belle version. pourquoi avoir choisi la pastorale du concerto pour la nuit de Noël de Corelli et non l’adagio ?

Bilan: Note: 3,75/5 – Du bon matériel, mais qui aurait été beaucoup plus intéressant sur plusieurs cds, car certaines des œuvres proposées doivent être entendues dans leur quasi-intégralité pour être vraiment appréciées. Il vaut mieux se procurer les messes de Charpentier et de Praetorius séparément.

 

Partager
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code